Monde

France : Jawad Bendaoud, « le logeur de djihadistes du 13 novembre » relaxé

Publié le 15 février 2018 à 1:02 France : Jawad Bendaoud, « le logeur de djihadistes du 13 novembre » relaxé

France- Jawad Bendaoud, surnommé le logeur de deux djihadistes des attentats du 13 ;Novembre qui ont secoué Paris et fait 130 morts, est sorti mercredi soir de prison après sa relaxe prononcée par le tribunal correctionnel de Paris.

« Tous les éléments considérés comme des charges ayant justifié le renvoi du prévenu n’ont pas emporté la conviction du tribunal et sont insuffisants pour démontrer la culpabilité de Jawad Bendaoud », a déclaré Isabelle Prévost-Desprez, présidente de la 16ème chambre du tribunal spécialisée dans les affaires terroristes.

A l’énoncé du verdict, Bendaoud lève les bras, tape amicalement l’épaule des gendarmes dans le box puis embrasse la tête d’un de ses avocats, rapporte RTL .

Jawad Bendaoud, qui était jugé depuis le 24 janvier pour « recel de malfaiteurs terroristes », a toujours clamé son innocence. « Même pour 150.000 euros, je n’aurais pas hébergé des terroristes », a-t-il dit dans les premiers jours de ce procès hors norme.
Le parquet, qui avait requis quatre ans de prison, a aussitôt fait appel.

Mohamed Soumah, jugé lui aussi pour « recel de malfaiteurs terroristes » et co-prévenu de Jawad Bendaoud, est, lui, condamné à cinq ans d’emprisonnement.

Youssef Aït Boulahcen, le cousin d’Abdelhamid Abaaoud et le frère d’Hasna Aït Boulahcen écope lui de quatre ans de prison dont un avec sursis pour non-dénonciation de crimes terroristes.;

Restez en contact avec le Rif, Suivez Rifonline.net sur FB

Restez en contact avec Rifonline.net en vous abonnant à notre page Facebook

Pour partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.