Monde

France : La mairie de Nice refuse d’enregistrer un nouveau-né appelé Mohamed Merah

Publié le 18 novembre 2016 à 21:54 France : La mairie de Nice refuse d’enregistrer un nouveau-né appelé Mohamed Merah

La mairie de Nice, Sud de la France, a engagé une procédure auprès de la justice pour faire modifier le prénom d’un nouveau-né appelé Mohamed Merah, comme l’auteur des crimes de Toulouse, en mars 2012.

« Nous avons effectué un signalement et saisi le Procureur, estimant que le choix de la famille de prénommer ainsi son petit garçon est susceptible d’être contraire à son intérêt. Alors que notre ville a été touchée de plein fouet par un attentat cet été et que ses habitants sont encore meurtris, il est inadmissible de constater de tels agissements. C’est pour cette raison que nous avons alerté le Procureur afin qu’il prenne les mesures adéquates pour faire modifier cet acte de naissance dont le contenu porte atteinte à notre République ». A écrit Christian Estrosi, président de Métropole Nice Côte d’Azur et président de Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, sur sa page Facebook.

« Il appartient désormais au Procureur d’apprécier si le prénom signalé est contraire à la loi et s’il juge opportun de saisir le Juge des Affaires Familiales aux fins de modification ». Rajoute l’élu.

La famille Merah, Parents du nouveau né, avait déclaré début novembre la naissance leur enfant à qui elle avait chois Mohamed comme prénom. Depuis, la marie a refusé son enregistrement et saisi le Procureur de la République.

Restez en contact avec Rifonline.net en cliquant sur J’AIME de notre page Facebook

Pour partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.