Rif

Ilyas El Omari : Si l’argent du cannabis ne partait pas ailleurs, Al-Hoceima deviendrait comme Monaco !

Publié le 28 avril 2017 à 9:56 Ilyas El Omari : Si l’argent du cannabis ne partait pas ailleurs, Al-Hoceima deviendrait comme Monaco !

« Plus de 81% de son économie (Al-Hoceima) provient de la culture et de la vente de cannabis si on se réfère à un rapport de l’Agence de développement des provinces du Nord datant de 2006. Les 19% restants sont issus des transferts d’argent de la diaspora rifaine, de la pêche et d’autres secteurs » a declaré Ilyas El Omari, le président de la région Tanger-Tetouan- Al-Hoceima.

Le responsable de la région qui s’exprimait à Jeune Afrique à propos des causes des manifestations sociales qui secouent le Rif , a expliqué qu’avant 2008, l’argent du cannabis faisait tourner la province. « Mais depuis cette date, les revenus partent ailleurs, même si les cultivateurs de cannabis continuent de vendre leur récolte. »

« Un récent rapport américain a estimé que les revenus provenant du cannabis au Maroc équivalaient à 23 milliards de dollars chaque année. Si on réservait un seul de ces milliards à Al Hoceima, elle deviendrait comme Monaco ! » Assure-t-il.

El Omari, également secrétaire général du Parti Authenticité et Modernité (PAM), a évoqué un autre mal de la région: «les Rifains de l’étranger qui transféraient de l’argent à leurs familles sont au chômage, à cause de la crise. Et pour ne rien arranger, le secteur de la pêche est en pleine débâcle ».

Restez en contact avec Rifonline.net en vous abonnant à notre page Facebook

Pour partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.